CCLOU_1ERECOUV_ALBUM_GOURMANDE_2010-vcus

Gourmande (2010)

Album disponible à l'écoute

GOURMANDE 2010

Généreuse, impertinente et sensuelle, C.C.Lou est une de ces artistes qui font penser invariablement à Gainsbourg et à Bashung, ne serait-ce que par ses intonations venues tout droit des seventies et par cette voix éthérée qui laisse entrevoir des paroles jamais anodines, aussi naturelles puissent-elle paraître au premier abord … Adepte des textes forts et des mélodies pleines de délicatesse, la Montreuilloise qui traîne de temps à autres sur les scènes en compagnie du gratin de la chanson française ou de la variété se devait quand même un jour de s’offrir un véritable album et c’est aujourd’hui chose faite puisqu’elle a confié à Christian Lachenal et Benjamin Constant (Studio Le Chantier de Montreuil), le soin de réaliser un ouvrage qui lui ressemble, « Gourmande », un premier effort dans lequel elle s’empare de nombre d’influences pour proposer une musique particulièrement aboutie dans laquelle on retrouve souvent un peu de Buzy et un peu de Zazie … Une histoire de femme, certes, mais une histoire qui ne s’en laisse pas conter !

La voix intelligemment éraillée de C.C.Lou lui permet d’être à l’aise dans tous les registres, du très pop « Quand je serai forte » au presque coupable « Je fume », des «Perruches» où le funk domine jusqu’à cette « Gourmande » groovy en diable, mais aussi de faire passer l’air de rien des phrases drôles et des phrases graves, des phrases câlines et des phrases assassines ! Le murmure facile et la rime toujours bien bandée, C.C.Lou s’impose comme la grande chanteuse du moment, un peu chanson française et un peu rock mais surtout beaucoup les deux à la fois. Zazie a définitivement trouvé une rivale à la hauteur de son talent, une rivale qui aurait sans aucun doute réussi à faire craquer Gainsbourg tant elle sait lui ressembler quand elle le souhaite … Les deux réunies dans le même personnage ne peuvent que procurer une énorme sensation.

Article de Fred Delforge paru dans Zicazine - (Juillet 2010, www.zicazic.com)

Elle adopte naturellement l’attitude de ces femmes qui mêlent astucieusement la dentelle et le cuir pour renforcer d’un côté leur capital charme tout en réaffirmant de l’autre leur force et leur détermination et la musique que C.C.Lou nous propose n’est jamais sans rappeler cet aspect de sa personnalité. Quand la femme fragile à fini de se laisser aller à un « Mauvais carbone » dans lequel elle s’alanguit entre voix et piano, la séductrice se rattrape et nous la joue sirène avec « Fais moi l’amour », une invitation à peine susurrée mais tellement convaincante que l’on se laisserait facilement tenter.